Catherine Pesso-Miquel et Nelly Valtat-Comet (dir.). Paris : Publibook, 2011

Résumé :

Qu’adviendrait-il si le monde se vidait de tout sens, et qu’ainsi les cadres qui le définissent éclataient ? De quelles natures sont-ils, si l’on postule qu’ils existent, et en quoi diffèrent-ils des marges ? Hors des cadres pré-établis, les auteurs de ce nouveau numéro de Polysèmes s’octroient une bonne marge de manœuvre afin d’analyser au mieux, de façon distincte mais aussi comparée, ces deux concepts clés en arts et littérature. Puisant ses sources de réflexion dans les œuvres littéraires françaises et anglo-saxonnes, l’éventail des recherches s’ouvre à mesure que se posent les définitions et étymologies. Des études pertinentes qui, mettant en valeur l’intertextualité et la transdisciplinarité entre arts et lettres, viennent se jouer de leur sujet pour mieux l’appréhender.

Table des matières :

  • Liliane Louvel, « De quelques problèmes théoriques : marges et cadres. De la coupure comme principe théorique. La coupure et le cerne »
  • Guillaume Coatalen, « ‘Frame your business after your own wisdom’ : du cadre du monde à celui du discours dans la poésie métaphysique »
  • Isabelle Alfandary, « La marge en question dans la poésie de Gertrude Stein »
  • Christian Quendler, « Framing national, literary, and gender identities in early American epistolary fiction »
  • Laurent Mellet, « Du cadre littéraire de A Room with a View (E.M. Forster) à son décentrement cinématographique (James Ivory) : éléments de réflexion pour une esthétique de la béance »
  • Helen Cole-King, « La musique comme cadre dans la mise en scène de Peter Brook »
  •  Pascale Tollance, « ‘A nasty piece of work’ : épanchement et débordements dans ‘Jael’ d’A.S. Byatt »
  •  Anne Reynes, « Une machine à coudre et à découdre par le fil de l’image : l’écriture du cadre chez Kay Boyle »
  •  Fanny Gillet, « L’épigraphe poétique : un texte à la marge ? Quelques exemples préraphaélites »
  • Kerry Jane Wallart, « Esthétique des marges, exploration du non-lieu : Tiepolo’s Hound de Derek Walcott »
  • Michel Remy, « Le cadre abymé, le cadre interdit »
  • Marie-Madeleine Martinet, « Le cadre entre le champ et la figure »